Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

La Glu - Jean Richepin

La Glu fait partie de ces courtisanes qui ne souffre aucune mâle résistance. Telle une veuve noire, elle tend son piège fatal et attend sa proie. Ne signe t-elle pas à juste titre ses messages par "Qui s'y frotte, s'y colle" ? Elle n'est pourtant pas si terrible que ça cette Glu et Marie-des-Anges, la mère de Marie-Pierre la compare même à un pou des sables. Avec son corps maigrelet et sa silhouette fragile, elle n'a rien des poules au physique généreux et appétissant qu'on a l'habitude de s'imaginer. Quand bien même, lorsqu'elle le veut, tout homme devient son jouet. Pourront d'ailleurs en témoigner le comte Audren de Kernan des Ribiers, son petit-fils Adelphe, Marie-Pierre le paysan breton et d'autres encore. Lorsque cette sorcière a choisi sa victime, il n'y a pas d'échappatoire possible : ce sont les sens en émoi et brûlants de désir que ses esclaves recherchent éperdûment sa vénéneuse emprise...

Cette fois-ci, l'auteur des Morts bizarres s'attèle à un sujet léger où comme toujours, son sens du caricatural et de la farce ne sont pas en reste. On y retrouve le langage de La chanson des gueux. C'est coquin, presque grivois et par là-même fidèle au style de l'espiègle normalien qu'était Jean Richepin. Pour preuve de son esprit rebelle, on notera le langage volontairement cru, argotique et populaire utilisé par l'auteur pour choquer la bourgeoisie. Au passage, on s'intéressera aussi à l'épigraphe du roman qui rend compte avec pertinence de l'esprit anti-conformiste de Jean Richepin : "Car la gouine signait bravement ses lettres de ce véridique nom de guerre La Glu, et son cachet portait en exergue cette devise significative : "Qui s'y frotte, s'y colle." Les personnages sont caricaturaux, ils frisent le grotesque, tellement d'ailleurs que c'en est parfois énervant... Jusqu'à la fin inattendue et non dénuée d'ironie, où on retrouve le fabuleux talent de conteur de Jean Richepin. Pour ceux qui ne connaissent pas cet auteur, je recommanderais plutôt de découvrir Les morts bizarres, recueil de nouvelles que j'ai particulièrement trouvé truculent.

Et pour ceux qui souhaitent découvrir ce sympathique roman, notez qu'il est disponible à l'achat sur Amazon via le lien suivant : La Glu.

  • Titre : La Glu
  • Auteur : Jean Richepin
  • Éditeur : José Corti
  • Collection : Les Massicotés
  • Date de parution : Mars 2010
  • Nombre de pages : 255 p.
  • Photo de couverture : Pen-Bé, Presqu'île de Guérande
  • ISBN : 978-2-7143-1020-0
Partager cet article :

Enregistrer un commentaire