Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

La pieuvre - Giffone - Longo- Parodi

Il n'aura fallu pas moins de sept ans de travail et de recherches à Manfredi Giffone, Fabrizio Longo et Alessandro Parodi pour reconstituer l'histoire des quatorze années de lutte contre la Pieuvre (1978-1992). Lorsque le récit commence en 1978, la Cosa Nostra dirigée par le clan des Corleone règne en maître sur la Sicile : corruption, trafic de drogue, blanchiment d'argent, scandales politiques, fraudes fiscales, le réseau mafieux trempe dans toutes les sales affaires et impliquent les personnalités des plus hautes sphères politiques et financières de l'état italien. Les lettres laissées par Aldo Moro, Président de la Démocratie chrétienne ("Mémorial Aldo Moro") après sa mort déclenchent les rivalités au sein du clan et met le feu aux poudres : c'est la descente aux enfers. Les meurtres se succèdent. La justice n'est alors pas armée pour combattre la mafia. En 1979, Giovanni Falcone et Poalo Borsellino, les deux célèbres magistrats entrent en scène alors qu'une guerre instestine se déchaîne entre les membres des clans. Un pool anti-mafia est mis en place pour lutter contre le crime organisé. Le délit d'association mafieuse est reconnu. Le gouvernement consent à prendre des mesures analogues à celles de la lutte contre le terrorisme. La confiscation des biens illicites s'organise pour affaiblir la puissance financière de la Cosa Nostra. Pendant ce temps, les têtes continuent de tomber. Les règlements de compte font des dizaines de victimes dans les deux camps. Au prix de nombreux sacrifices et d'une persévérance exemplaire, le pool travaille sans relâche au démantèlement du réseau tentaculaire de la Pieuvre...

Les superbes planches dessinées à l'aquarelle qui composent ce pavé (l'album en compte 370), déroulent de façon trop elliptique les quatorze années de lutte contre la Pieuvre. S'il n'y a aucun doute sur la valeur historique et documentaire de ce roman graphique, on reste sur sa faim : la complexité des dossiers, la multitude des antagonistes et la myriade d'événements qui ponctuent les sombres années cette lutte anti-mafia, traitent le sujet trop rapidement. Difficile donc pour le lecteur de digérer toute la masse d'informations sans perdre le fil. Le format choisi par les auteurs, à savoir un volume unique d'environ 400 pages, ne semble malheureusement pas adapté : une série en plusieurs tomes aurait par exemple paru plus pertinent pour valoriser le titanesque travail de recherche documentaire et donner plus de poids au récit. Ceci dit, au sujet de cet épisode sanglant qui a fait la une des journaux et défrayé la chronique à l'époque, La pieuvre apporte une dimension historique appréciable, admirablement servie par un beau graphisme en noir et blanc. A cette lecture, on se remémore soudain ces images choc qui faisaient la une des journaux et rétrospectivement, on comprend mieux les enjeux de cette guerre meurtrière qui mobilisait alors l'attention de tous les médias. Plus d'un simple roman graphique, cet album, remarquable hommage rendu aux juges Falcone et Borsellino, se présente comme un document précieux sur la dangeureuse et âpre lutte menée contre la Cosa Nostra... Un bel ouvrage à consulter et à relire notamment pour l'index de tous les acteurs impliqués dans cette gigantesque affaire, en complément d'autres ouvrages sur le sujet comme Le jour de la chouette de Leonardo Sciascia (que je prévois de lire) ou l'édifiant Gomorra de Roberto Saviano (2007)...

Petite remarque en passant : les auteurs ont choisi des figures animales pour camper leurs personnages. Je trouve ça dommage qu'ils n'aient pas retenu la pieuvre comme l'un des représentants de la Cosa Nostra...

Sinon, je remercie Le Tigre de m'avoir inspiré cette stimulante lecture qui en amènera sûrement d'autres sur le sujet.

Enfin, si vous souhaitez à votre tour vous plonger dans cette histoire, notez que ce livre est disponible sur Amazon via le lien suivant : La pieuvre : quatorze ans de lutte contre la mafia. Une histoire vraie.  

  • Titre : La pieuvre
  • Sous-titre : Quatorze ans de lutte contre la mafia, une histoire vraie
  • Titre original : Un fatto umano, Storia del pool antimafia
  • Scénariste : Manfredi Giffone
  • Dessinateurs : Fabrizio Longo, Alessandro Parodi
  • Traducteur : Hélène Dauniol-Remaud
  • Éditeur : Les Arènes
  • Date de parution : Avril 2012
  • Nombre de pages : 407 p.
  • ISBN : 978-2352041481
  • Crédits photographiques : © Manfredi Giffone, Fabrizio Longo, Alessandro Parodi


Partager cet article :

2 commentaires :

  1. De rien pour l'idée de lecture, et bravo pour ton billet qui rejoint ce que je pensais de ce trop long essai. Pour le choix des animaux, illustrer une pieuvre/personnage aurait été extrêmement difficile non ?
    A tout hasard, y'a une prequel à la Guerre d'Alan qui vient de sortir, ça devrait te plaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure-toi que l'octopus est un animal apparement facilement personnifiable. Y'a qu'à voir les représentations diverses et multiples du tentaculaire Chtulhu. Sinon, j'avais bien noté la sortie de L'enfance d'Alan mais je ne suis pas complètement convaincu de son acquisition. A voir !

      Supprimer