Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

De l'amour et autres démons - Gabriel Garcia Marquez

Ainsi que l'explique Gabriel Garcia Marquez dans sa note d'introduction, l'histoire de Servia Maria de Todos de los Angeles lui a été inspirée par une légende que lui contait sa grand-mère. En 1949, alors qu'il était encore un jeune reporter, Gabriel Marquez est envoyé par son rédacteur en chef pour rédiger un papier au sujet des découvertes faites dans les cryptes de l'ancien couvent des Clarisses à Carthagène des Indes. On y découvre les restes d'une petite fille à l'abondante chevelure cuivrée (22 m et 11 cm !) et la légende voudrait que celle-ci ait été mordue par un chien enragé couleur de cendre arborant une lune sur le front. De l'amour et autres démons raconte cette histoire imaginée par l'auteur.

Fille du Marquis de Casuelda et de Bernarda, une roturière que l'instinct de maternité n'étouffe pas, Servia Maria de Todos los Angeles est dès son plus jeune âge, élevée parmi les esclaves du domaine de son père absent et de sa mère malade. C'est après avoir été mordue par un chien couleur de cendre avec une lune sur le front que son destin bascule. La rumeur prétend qu'elle a contracté la rage et malgré les soins apportés par Abrenuncio,  médecin réputé pour ses méthodes douteuses, la petite ne guérit pas. Rien, même pas les soins de son père n'y font et la petite suscite tous genres de médisances : sorcellerie, satanisme... Bien décidé à guérir sa fille, le Marquis la fait interner au couvent de Santa Clara où Josefa Miranda la prend sous son aile. Mais rien ne passe comme prévu et Servia Maria est accusée de tous les maux. Le père Delaura Cayetano est désigné pour exorciser la petite mais il tombe malgré lui amoureux d'elle...

Cette légende revisitée par Gabriel Marquez est des plus belles. Les personnages sont colorés et leurs relations savamment tissées. Voilà un beau roman qui donne envie de (re)découvrir l’œuvre de l'auteur.

Notes de l'auteur (extraits) : "Le maître d'œuvre m'expliqua sans plus d'étonnement que les cheveux humains poussent d'un centimètre par mois même après la mort, et vingt deux cm en deux cents ans lui semblaient une bonne moyenne. Pour moi, en revanche l'événement n'avait rien de banal, parce que dans mon enfance ma grand-mère m'avait conté la légende d'une petite marquise de douze ans dont la chevelure flottait comme une trainée de mariée, morte de la rage après avoir été mordue par un chien et vénérée depuis dans les villages de Caraïbes en raison de ses nombreux miracles. L'idée que cette sépulture pouvait être la sienne fut, pour moi, l'événement de ce jour, et est à l'origine de ce livre. Gabriel Garcia Marquez. Carthagène des Indes." 1994

Dédicace :
"Pour Carmen Ballcells, baignée de larmes."

Citations :
"La résurrection des autres membres semble plus nécessaire que celle des cheveux". Thomas d'Aquin. De l'intégrité du corps ressuscité, Somme théologique, supplément, Q.80, art. 5

Extraits :
"Il n'est de médecine qui guérisse ce que ne guérit pas le bonheur" p. 45

"Aucun fou n'est fou tant que l'on se plie à ses raisons." p.48

"Entre cela et les sorcelleries des Noirs, le différence n'est pas bien grande, dit-il. Mais l'exorcisme est pire parce que les Noirs se contentent de sacrifier des coqs à leurs dieux, tandis que le Saint Office se plait à écarteler des innocents sur le chevalet ou à les rôtir vivantes en des spectacles publics." p.94

" - Prenez garde, dit Delaura. Parfois nous attribuons au démon certaines choses que nous ne comprenons pas, sans penser que ce que nous ne comprenons pas peut venir de Dieu.
- Saint Thomas a dit, et à lui je m'en tiens : il ne faut point croire les démons quand même ils disent la vérité."
p.102

"- Parce que les athées ne peuvent se passer des curés, dit Abrenuncio. Les patients nous confient leur corps mais non leur âme, et pour tenter de l'arracher à Dieu nous faisons le diable.
- Ce n'est guère conforme à vos croyances, dit Cayetano.
- Je ne sais même pas en quoi je crois.
- Le Saint-Office lui le sait."
p.156

Auteur : Gabriel Garcia Marquez
Titre : De l'amour et autres démons
Titre original : Del amor y otros demonios
Traducteur : Annie Morvan
Éditions : Le livre de poche
Date de parution : juillet 2007
Nombre de pages : 186 p.
Couverture : Illustration de François Gigot
Partager cet article :

Enregistrer un commentaire