Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Solea - Jean-Claude Izzo

Avec ce troisième et dernier volet de sa trilogie marseillaise, Izzo nous livre ici un dénouement tragique et attendu. On le savait, on le sentait, Montale est de ces personnages entiers dont on ne doute pas du destin. D’emblée, on sait que sa fin est présagée par une véritable hécatombe. 
Alors qu’il avait décidé de tout lâcher, Fabio Montale est sollicité par Babette, une journaliste qui enquête sur les affaires impliquant magnats de la finance et mafia. Alors qu’il voit mourir ses proches les uns après les autres, Montale ne peut échapper à son passé et décide de régler ses comptes... Fidèle aux deux tomes précédents par la description d’une Marseille si proche et lointaine de nous à la fois, Solea conclue avec brio la saga de Fabio Montale. Je n’ai pas été déçue, d’autant que c’est le tome que j’ai préféré...

Note de l’auteur : «  Il convient de le redire une nouvelle fois. Ceci est un roman. Rien de ce que l’on va dire n’a existé. Mais comme il m’est impossible de rester indifférent à la lecture quotidienne des journaux, mon histoire emprunte les chemins du réel. Car c’est bien là que tout se joue, dans la réalité. Et l’horreur dans la réalité, dépasse - et de loin - toutes fictions possibles. Quant à Marseille, ma ville, toujours à mi-distance entre la tragédie et la lumière, elle se fait, comme il se doit, l’écho de ce qui nous menace. »  Izzo

Dédicace : « Pour Thomas, quand il sera grand ».

Citation : « Mais quelque chose me disait que c’était normal, qu’à certains moments de notre vie on doit faire ça, embrasser des cadavres ». Patricia Melo

Titre : Solea
Auteur : Jean-Claude Izzo
Editions : Gallimard
Collection :  Série noire
Date de parution : 2000
Nombre de pages : 251 p.
Partager cet article :

Enregistrer un commentaire