ie L'Illiade et l'Odyssée - Homère - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

L'Illiade et l'Odyssée - Homère

L'Illiade et l'Odyssée d'Homère (voir cette belle exposition sur Homère proposée par la BNF : http://expositions.bnf.fr/homere/index.htm) sont des textes de référence de la Grèce Antique. Ces deux épopées, découpées sous forme de chants, reprennent la Guerre de Troie (Illion) et l'Odyssée d'Ulysse. Depuis longtemps, nombreuses sont les traductions qui ont été proposées. A chaque époque, répond une interprétation adaptée. Le présent compte-rendu de lecture porte sur la traduction de Louis Bardollet. C'est en lisant Ulysse from Bagdad d'Eric-Emmanuel Schmitt que j'ai eu envie de découvrir cette oeuvre dont je ne connaissais les événements que par d'autres ouvrages. J'ai choisi cette édition de 1995 car il me paraissait intéressant de me pencher sur une traduction récente. Ce texte majeur de la mythologie grecque est à mon sens incontournable car il permet une bonne appréhension de la civilisation antique grecque. Au delà du récit, ce texte constitue un héritage culturel inestimable. On le savait déjà mais l'ouvrage nous le confirme : le sacré occupait déjà une place primordiale dans l'esprit des hommes de l'époque. Les Dieux de l'Olympe étaient créés à l'image de l'homme et dotés de pouvoirs surnaturels qu'ils utilisaient à des fins purement personnelles. L'Illiade et l'Odyssée raconte leurs conflits d'intérêts où les hommes ne sont que les pions d'un immense jeu d'échecs. Personnellement, il m'a beaucoup plu d'envisager sous cet angle le système de pensée de l'époque avant l'avènement de l'ére judéo-chrétienne...

Je ne reviendrai pas sur les évéments racontés dans l'ouvrage car il existe de nombreuses sources accessibles sur le sujet. Je recommanderais d'ailleurs l'excellent travail réalisé par Jean-Philippe Marin à partir de l'édition du livre de 1956 aux Éditions des Deux Coqs d'or traduit par Jane Werner Watson : http://www.iliadeodyssee.com/site/main.html qui propose une adaptation multimédia de l'ouvrage avec vidéos, musique et illustrations. Le site est excellent. La version PDF de cette traduction est également en ligne : http://www.iliadeodyssee.com/ebook/iliade_odyssee.pdf et j'en conseille la lecture à tous ceux pour qui la prose d'Homère est difficile. C’est un joli livre électronique.

Pour en revenir à la traduction de Louis Bardollet, je dois tout d'abord applaudir l'énorme travail accompli. La langue d'Homère me parait inaccessible pour les publics non-avertis et la présente édition nous en permet une bonne approche. Cependant, j'avoue que la lecture est difficile et malgré le décryptage de l'auteur, il faut déjà avoir des connaissances sur le sujet. En effet, la langue imagée d'Homère, les moultes métaphores, les répétitions, les multiples personnages, synonymes et expressions, appartiennent à une civilisation ancienne dont nous connaissons peu les codes. Je n'ai donc pas eu d'autre choix que de ma fier à la proposition de Louis Bardollet, que j'ai parfois trouvée drôle. J'évoquerais par exemple les descriptions attribuées aux principaux personnages et qui m'ont beaucoup plu : on parle d'Hera à face de génisse, d'Athena à face de chouette, d'Achille aux pieds prompts, de Zeus le Chronide, de Poséidon ébranleur de la terre, d'Ulysse aux mille inventions, etc... J'ai également été marquée par certaines expressions récurrentes : chaque fois qu'un des messagers envoyés par les Dieux donne un ordre, on s'attendra à lire "Et il ne fut pas indocile". Ou lorsqu'un chef de guerre s'adresse à l'un de ses subordonnés, on ne manquera pas de noter cette phrase : "Mais je vais te dire une chose, et toi, mets-la toi dans l'esprit". J'ai également beaucoup apprécié la description des combats ainsi que la sagesse qu'on retrouve dans nombreux dialogues. Mais plus que tout, ce que j'ai aimé dans cet ouvrage, ce sont bien sûr les Dieux de l'Olympe. Ils ne cessent de comploter les uns contre les autres par humains interposés et malgré les opulentes offrandes qui leur sont faites, les Dieux n'en font qu'à leur tête. C'est donc résignés que les hommes continuent leur combat avec bravoure. Séduction, persuasion, manipulation, tels sont les maîtres mots de ces Dieux grecs, dignes des plus grands stratèges de notre temps. Vous l'aurez compris : j'ai beaucoup aimé cette oeuvre et malgré la difficulté, je trouve que c'est une formidable épopée ! Personnellement, j'ai préféré l'Odyssée. A chacun de se faire son idée !

Notons également que l'ouvrage est enrichi par une étude littéraire pour chacune des deux épopées, de cartes, justifications et opinions de Louis Bardollet, de justifications de certains choix de traduction, d'orientations bibliographiques et de notes et de références.

Enfin, si je vous ai donné envie de découvrir ce livre, vous pouvez vous le procurer via Amazon en vous rendant sur le lien suivant : L’Iliade et l’Odyssée


Détails bibliographiques


  • Titre : L'Iliade et l'Odyssée
  • Auteur : Homère
  • Traduction de la présente édition : Louis Bardollet
  • Éditions : Robert Laffont
  • Collection : Bouquins
  • Date de parution : Octobre 2011
  • Nombre de pages : 788 p.
  • Couverture : D.A. Graphisme / D. Arnault Doc. Jean-Loup Charmet


Partager cet article :

Enregistrer un commentaire