Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

L'art d'avoir toujours raison - Arthur Schopenhauer

Nombre d'entre nous usons et abusons de la dialectique. Mais qu'est-ce donc ? Cet art de la controverse étudié par les philosophes grecs tels que Platon et Aristote pour ne citer que les plus célèbres, est selon Schopenhauer "l'art de disputer, et ce de telle sorte que l'on ait toujours raison, donc per fas et nefas (c'est à dire par tous les moyens possibles)" p.7. Remise au goût du jour par le philosophe dans ce texte posthume publié pour la première fois en 1864, cette dialectique éristique, précise l'auteur, "ne doit accepter comme finalité dans sa définition que l'art d'avoir toujours raison et non la vérité objective" p.17. Ce court traité qui répertorie 37 stratagèmes pour avoir toujours raison, est fondé sur "la médiocrité naturelle de l'homme" (p.8) et non sur la recherche de la vérité contrairement à la dialectique telle que définie par les philosophes grecs : misant sur l'évidente mauvaise foi de l'espèce humaine, le philosophe démontre non sans un certain cynisme, qu'il est possible à chacun de saper l'argumentation de son adversaire en observant ces quelques règles. "Car ce qui importe, ce n'est pas la vérité, mais la victoire."p.41 dit-il. Son objectif ? Prouver que cet usage de la dialectique éristique revient en force dans le système de pensée moderne et que la recherche de la vérité n'est pas une finalité en soi : "la vérité objective d'une proposition et la validité de celle-ci au plan de l'approbation des opposants et des auditeurs sont deux choses bien distinctes." p.8. En cela, je trouve qu'il a raison : reconnaître que l'on a tort est pour nous tous un exercice bien plus difficile que d'user de ces techniques de persuasion...

Postface de Didier Raymon (extrait) : 
S'installer sur les positions d'autrui, épouser le mouvement de la partir adverse pour en exploiter les faiblesses : l'art de la discussion, c'est l'art de la guerre. Schopenhauer sait que les mots et les arguments sont des poignards dont la pointe peut tuer ; il sait aussi que la seule réalité qui vaille est notre propre victoire, même si le vrai maître du jeu reste finalement le langage et ses ressources infinies.

Auteur : Arthur Schoppenhauer
Titre : L'art d'avoir toujours raison
Titre original : Eristische Dialektik
Editions : Mille et une nuit
Date de parution : Septembre 2000
Traducteur : Dominique Miermot
Nombre de pages : 94 p.
Postface : Didier Raymond
Illustrations : Aurélia Grandin
Couverture : Graphisme Rampazzo et Associés
Partager cet article :

Enregistrer un commentaire