ie Décapage #49 - Revue littéraire - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Décapage #49 - Revue littéraire

Nul n'est besoin de présenter la revue Décapage qui peut se targuer du lancement de son 49e numéro. Comme toute revue littéraire qui se doit, Décapage compte dans ses pages, chroniques, nouvelles illustrées, dossiers thématiques... de qualité. Rejoignant les éditions Flammarion depuis 2005, le périodique à publication trimestrielle, propose notamment à l'occasion de son édition Hiver-Printemps 2014, un respectueux hommage à Christian Gailly (rubrique des chroniques), un dossier thématique truculent (Cette oeuvre que j'ai honte d'aimer) et une sympathique découverte de l'univers littéraire d'Arnaud Cathrine (rubrique de la Panoplie littéraire). Auteurs confirmés ou non, les contributeurs de Décapage trouvent dans ses pages une belle tribune où exprimer leur talent et leur inventivité. Le professionnalisme de l'équipe de rédaction et le soin apporté à la maquette contribuent d'ailleurs à faire de la revue un objet très plaisant à consulter...

Je rougis d'avouer que je n'ai pas lu la plupart des contributeurs de ce numéro excepté Jean Echenoz, Claro et Arnaud Cathrine (dont j'ai beaucoup apprécié le roman musical Frère animal). Mais après tout, n'est-ce pas l'idée des opérations Masse Critique que de promouvoir les publications et les auteurs des partenaires de Babelio auprès de la communauté ? Pour ma part, je retiendrai de ce cocktail rafraichissant et pétillant, le faux Journal littéraire de Bernard Quiriny, la touchante chronique de Laurent Mauvignier, la cassante Interview imaginaire de Paul Léautaud, la confession inattendue de Claro (Non-non : quoique) ou encore la nouvelle carnée de Vincent Wackenheim (Des paupiettes pour 4). Cette lecture est pour moi un excellent prétexte de partir (ou pas) à la découverte des travaux des auteurs qui m'étaient inconnus. Cette dernière remarque mise à part, chacun trouvera dans Décapage un texte à son goût tant les styles d'écriture y sont variés. Voici donc un numéro au ton confidentiel qui séduira les amoureux des mots...

Encore un grand merci à Babelio, aux éditions Flammarion et à l'équipe de Décapage pour cette jolie découverte littéraire.

 

Et si vous souhaitez à votre tour découvrir ce nouveau numéro de Décapage, elle est disponible sur Amazon via le lien suivant : Décapage 49.

  • Titre : Décapage # 49
  • Auteur : Collectif
  • Éditeur : Flammarion
  • Numéro : Hiver-Printemps 2014
  • Date de parution : Mars 2014
  • Nombre de pages : 157 p.
  • Illustration de couverture : Olivier Lerouge, www.studiocorpus.com
  • ISBN : 978-2-0813-3090-0

Partager cet article :

2 commentaires :

  1. C'est vrai qu'on parle peu du format revue. Elles marchent plutôt via Internet et en pré-commande, j'imagine, à l'instar de Bifrost (Le Bélial) et de Fiction (Les Moutons électriques, puis les Indés) pour les littératures de l'imaginaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a pourtant beaucoup. Je n'ai jamais lu Bifrost ni Fiction que je connais de nom et que je lirais volontiers à l'occasion. Sinon, pour rester dans le registre de l'imaginaire, citons aussi la revue Le visage vert des éditions du même nom et L'ampoule (revue gratuite exclusivement électronique éditée par l'Abat-jour) pour les revues que j'ai déjà lues et dont je recommande la lecture. Après, tout dépend du genre recherché. Pour la BD par exemple, j'aimerais bien lire Aaarg! ou la Revue XXI. Les connais-tu ? Les as-tu déjà lues ? Il y en a tellement et pour tous les goûts !

      Supprimer