Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Cannibale - Didier Daeninckx

De nos jours en Nouvelle Calédonie. Deux vieillards en jeep sont arrêtés par deux jeunes gens qui leur barrent la route. Alors que le vieillard noir demande à son ami blanc de repartir, son âge respectable force les jeunes à baisser les armes. Autour d’un thé, les jeunes apprennent alors avec surprise que le vieillard blanc n’est pas l’ennemi qu’ils croient. Que s’est-il passé en 1931 à Paris pendant l’exposition coloniale? C’est ce que vont découvrir Kali et Whatiock en écoutant l’histoire de Gocéné...

Inspiré de faits réels, ce roman de Didier Daeninckx relate un épisode peu glorieux de l’histoire coloniale française des années 1930. De cette France qui se divertit du spectacle bidon offert par des kanak abusés, on a gardé peu de souvenirs. Ce récit ressucite les traitements honteux infligés aux kanak lors de l’exposition coloniale. Réduits au rang d’animaux, ils ont été au prix de mensonges scandaleux, exposés dans des cages où pour distraire les visiteurs, ils mimaient des sauvages... On pouvait même lire sur la pancarte "cannibales anthropophages". Pourtant l’histoire nous prouve que les sauvages contrairement aux gens civilisés, tiennent leur promesses. Celle de Gocémé était de garder un oeil constant sur Minoé, sa promise. C’est donc au mépris de tout danger que ce dernier, accompagné de son cousin Badimoin, part à la recherche de sa bien-aimée qui a été envoyée au cirque de Francfort pour remplacer les crocodiles...

Sorte de conte philosophique, ce roman n’est pas dénué d’humour, ni de dérision. Tenant à peine sur une centaine de pages, cette mésaventure de Gocémé et des membres de son village laisse une trace indélébile dans l’histoire des kanak. Comme l’annonce la quatrième de couverture, ce récit met "en perspective les révoltes qui devaient avoir lieu un demi siècle plus tard en Nouvelle-Calédonie". Court et facile à lire, Cannibales saura émouvoir les lecteurs curieux de ce triste passé qui marque l’ère colonialiste française... 

Citation : "De quel droit mettez-vous des oiseaux dans les cages?
De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages?
Aux sources à l’aurore, à la suée, aux vents?
De quel droit volez-vous la vie à ces vivants?" 
Victor Hugo

Note d’introduction : Les accords de Nouméa signés en 1998, ont officialisé le mot kanak et l’ont rendu invariable, soulignant la dimension paternaliste et coloniale du terme usuel canaque.


Extraits : "Tu vois, on fait des progrès : pour lui nous ne sommes pas des cannibales mais seulement des chimpanzés, des mangeurs de cacahuètes. Je suis sûr que quand nous serons arrivés près des maisons, là-bas, nous serons devenus des hommes." p.41

Titre : Cannibale

Auteur : Didier Daeninckx
Édition : Folio
Date de parution : Décembre 2009
Nombre de pages : 107 p.
Couverture : Photo collections Serge Kabou/AKG Paris
Partager cet article :

Enregistrer un commentaire