Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Les temps nouveaux (Tome 1) : Le retour - Éric Warnauts et Guy Raives

1938. Thomas revient dans les Ardennes belges après 8 ans passés au Congo. La Belgique est alors essaimée par les rexistes qui entendent éradiquer les communistes. Charles, le frère de Thomas qui soutient l'idée d'une Belgique forte capable de faire respecter sa neutralité, adhère aux idées pro-rexistes de Léon Degrelle. Thomas bien qu'antifasciste, n'aspire quant à lui qu'à refaire tranquillement sa vie. Mais sa rencontre avec Assunta, une séduisante espagnole qui a fui la guerre d'Espagne en rejoignant les Brigades internationales pro-républicaines, bouleverse ses molles convictions. Pendant ce temps, la montée de l'antismémisme coïncide avec l'ascension de Hitler. La signature des accords bidons de Munich (10/09/1938) pour l'annexion des Sudètes, les terribles événements de la Nuit de Cristal (09/11/1938) et l'arrivée des Franquistes au pouvoir excitent les vélléités des rexistes et menacent de plus en plus la paix de la Belgique. Dans le village ardennais paisible en apparence, se trament avec complexité les actes de l'avant-guerre... Ce premier tome des Temps nouveaux (Le retour), récit teinté de sensualité sur fond d'intrigue historique et politique et mis en scène dans de superbes décors bucoliques, appelle inévitablement la lecture du second tome...

Malgré la faible épaisseur de l'album (quelques 60 pages à peine), la rédaction du résumé des Temps nouveaux m'a été difficile : mêlant récit historique et romance, Éric Warnauts et Guy Raives m'ont donné l'impression de n'avoir pas su concilier les deux genres. D'un côté, les événements historiques nombreux et complexes sont éludés en à peine quelque pages. De l'autre, les détails sur relations entre Alice (amour de jeunesse de Thomas à présent mariée à Charles) et les rivalités entre les deux frères qui en découlent, occupent tant de place dans l'album qu'on a du mal à garder en tête la dimension historique du récit. La chronologie en fin d'ouvrage n'a d'ailleurs à mon sens que très peu d'intérêt car la bande-dessinée passe trop vite sur les événements. Peut-être est-ce dû au travail à 4 mains ? Il ne manquait pour ma part qu'un meilleur équilibre des genres pour que cet album me séduise complètement...

D'un point de vue graphique, Les temps nouveaux reste un album très esthétique : le réalisme des décors, les ambiances champêtres, la minutie des traits, les expressions des personnages mais surtout la colorisation des planches, est très réussie. La couverture en témoigne : elle a d'abord attiré mon regard grâce à ses couleurs. Malgré cela, et c'est le danger lorsque le dessin est réaliste, les traits des personnages sont parfois inégaux et c'est bien dommage car la bande-dessinée reste un très bel objet. Ceci dit, ce récit ne manque pas d'intérêt. C'est donc avec plaisir que je lirai le second tome. A découvrir donc... Pour aller plus loin au sujet de cette bande-dessinée, consultez l'entretien d'Éric Warnauts donné à ActuaBD qui contrairement à moi, a trouvé que "les aspects politiques et géopolitiques priment sur les relations humaines". Vous aurez comme ça un son de cloche à l'opposé du mien. 

Je tiens encore à remercier les Éditions Le Lombard et Babelio pour ce beau partenariat qui s'inscrit dans le cadre du Club des Chroniqueurs Signé et je suis encore navré pour cette publication tardive de la chronique...




Si vous souhaitez vous lancer à votre tour dans cette belle lecture, notez que l'album est disponible à la vente sur Amazon via le lien suivant : Les Temps nouveaux - tome 1 - Le retour.


Titre : Les temps nouveaux (Tome 1) : le retour
Auteurs : Éric Warnauts & Guy Raives
Éditeur : Le Lombard
Collection : Signé
Date de parution : Janvier 2011
Nombre de pages : 60 p.
ISBN : 280362768X
Conception graphique : Éric Laurin
Crédits photographiques : © Éric Warnauts & Guy Raives

Partager cet article :

2 commentaires :

  1. totes ses images qui touchent fortement au premier regard donne l envie de dire quelque choses même si on a en pas, j aime beaucoup c est que vous faites car c est tous un monde qui est représenté dans des événements tres différents !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum... Un bel hommage à Éric Warnauts et Guy Raives

      Supprimer