ie Rencontres du 9e art 2015 - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Rencontres du 9e art 2015

L'édition 2015 des Rencontres du 9e art (Festival de la bande-dessinée et autres arts associés) se tient en ce moment à Aix-en-Provence. Une fois n'est pas coutume (mais j'espère y remédier), je vous partage quelques photos et impressions. Comme pour les précédentes éditions, cette manifestation est un rendez-vous convivial, sympathique et riche de découvertes en tous genres : exposition de bande-dessinées, arts graphiques, street art, théâtre de rue mais aussi cinéma et concerts... cette 12e édition du festival invite encore cette année à faire la (re)découverte d'artistes (illustrateurs, bédéistes, graphistes, artistes de rue...) qui ont marqué la discipline en proposant en parallèle des expositions, des rencontres, des séances de dédicace, des performances artistiques en live, du théâtre de rue, des ateliers et un coin livres. Parmi les expositions que j'ai pu voir, on retiendra celle de Paroles de poilus, celle de Miroslav Sekulic-Struja (auteur croate) dont j'ai particulièrement aimé le travail et l'exposition de l'emblématique Fluide Glacial qui fêtait ses 40 ans d'existence. J'ai profité du week-end BD (11 et 12 avril) pour venir déambuler entre les planches, affiches et autres animations à La Cité du Livre où se sont réunis une soixantaine d'auteurs pour des séances de dédicaces bien chargées. Les files d'attente aux stands de dédicace étant interminables, j'ai préféré m'intéresser aux expositions et assister aux performances en live dans la cour de la Cité où Herr Seele, Becht Vandenbroucke & Joan Cornellà et Miroslav Sekulic-Struja s'adonnaient à leur art dans de belles fresques et où Les Plasticiens Volants et les Cubiténistes faisaient l'animation. Bref, une belle journée de printemps où je m'en suis mis plein les mirettes...

J'ai commencé les festivités par la belle exposition itinérante de Paroles de poilus qui célébre le centenaire de la Guerre de 14-18. Co-produite par l'ANR PACA en partenariat avec les Éditions du Soleil et conçue en plusieurs modules comme un château de cartes, cette exposition sera visible dans les bibliothèques de la région jusqu'en décembre 2018. Réunissant quelques planches de talentueux dessinateurs, Paroles de poilus se décline en trois volets correspondant aux trois albums parus : Paroles de poilus - Tome 1 (Lettres et carnets de front), Paroles de poilus - Tome 2 (Papa s'en va en guerre) et Paroles de Verdun.

Parmi les oeuvres des contributeurs à ces 3 volumes, on retrouvera notamment quelques planches d'Emmanuel Lepage, de David B., de Juan Gimenez, de Christophe Chabouté ou encore de Pascal Rabaté pour ceux que je connaissais. Travail de conception très réussi pour ma part puisque l'expo m'a donné envie d'acheter les 2 premiers volumes de Paroles de poilus.


La 2e expo qui a retenu mon attention est celle de Miroslav Sekulic-Struja. Le travail de cet artiste croate m'a fait penser au courant du réalisme magique. Ses peintures sont en effet ancrées dans une sorte de réalité transfigurée par l'imaginaire qui donne un sentiment étrange et qui, pour les grandes toiles en couleur, m'ont évoqué (va savoir pourquoi) des scènes de vie en Amérique du Sud.


Et voici un aperçu de sa fresque en cours de réalisation dans l'espace dédié aux performances artistiques :


Je voudrais maintenant m'attarder sur une 3e exposition et non la moindre puisqu'il s'agit de celle du Fluide glacial. A l'occasion de ses 40 années d'existence, le festival a décidé de rendre hommage au célèbre mensuel humoristique en accueillant quelques oeuvres de 18 de ses collaborateurs actuels sous la forme d'un hors-série en 3D. Humour décapant et décalé, cynisme ou satire, l'univers déjanté du Fluide se retrouve dans un condensé de dessins superbement agencés dans la Galerie Zola. Fond noir et éclairages mettent en valeur le travail de quelques-uns des dessinateurs emblématiques du Fluide : les illustrations de Dimitri Planchon, Julien Loïs, Edika, Jake Raynal ou Guillaume Bouzard sont entre autres exposés pour le plus grand plaisir des amateurs.



Enfin, pour les visiteurs qui souhaitaient faire une pause en extérieur, un espace animé par Les Plasticiens Volants et les Cubiténistes et les performances en live de quelques artistes ont fait la joie des jeunes et des moins jeunes...





Les enfants ont aussi eu le loisir de s'amuser avec les bombes de peinture !


Ainsi se termine ce mini-reportage sur la 12e édition des Rencontres du 9e Art à La Cité du Livre. J'espère vous avoir donné envie de la découvrir. En attendant, étant donné que je prévois de visiter les autres expos disséminées sur plusieurs sites de la ville, je reviendrai probablement pour la suite...

Crédits photographiques : Les Embuscades littéraires d'Alcapone | Avril 2015

Partager cet article :

Enregistrer un commentaire