Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Les derniers jours d'Emmanuel Kant - Thomas De Quincey

Ce texte comme son nom l'indique, relate Les derniers jours d'Emmanuel Kant. Publié pour la première fois en 1827 dans le Blackwood Magazine, ce petit opuscule répond peut-être au besoin de De Quincey de montrer que même les plus grands génies sont soumis à leur humanité. Grâce aux mémoires laissés par Wasianski pour la majeure partie de ses sources, De Quincey prête ses mots au fidèle ami de Kant pour raconter les derniers moments du célèbre philosophe allemand. Suivant méticuleusement les événements des journées de Kant, De Quincey livre les inquiétudes qui occupent désormais cet esprit jadis brillant. Rattrapé par sa vieillesse et ses ennuis de santé, le philosophe dépeint par l'auteur anglais, est un homme épuisé et malade. Ses pertes de mémoire et pertes d'équilibre affligent de tristesse Wasianski qui tente par tous les moyens de rendre la vie agréable à son ami vénéré jusqu'au souffle ultime... Et De Quincey de conclure son récit avec les mots suivants : Paix à sa poussière ; et à sa mémoire éternel honneur !


Marcel Schwob explique la raison de ce livre dans les termes suivants : "De Quincey considère que jamais l'intelligence humaine ne s'éleva au point qu'elle atteignit en Emmanuel Kant. Et pourtant l'intelligence humaine, même à ce point, n'est pas divine. Non seulement elle est mortelle mais, chose affreuse, elle peut décroître, vieillir, se décrépir." En fait, ce récit n'a à mon sens aucun intérêt. Le contenu n'apporte aucun indice qui justifie ce texte et le style est quelconque. De Quincey décrit simplement Les derniers jours de Kant... Pourquoi a t-il choisi Kant plutôt qu'un autre ? Marcel Schwob l'explique par le fait que l'auteur anglais aime à mettre en scène les hommes qu'il respecte dans leurs aspects les plus intimes. Pour moi, le récit de cette agonie aurait pu être celle de n'importe qui et le fait de savoir que c'était celle de Kant n'y change rien. Si De Quincey avait usé de talent, le même récit de la mort d'un inconnu aurait pu toucher... Je ne m'attendais nullement à découvrir la philosophie de Kant dans ce livre mais je voulais le lire pour en avoir lu de bonnes critiques. On revient déçu du voyage...

  • Titre : Les derniers jours d'Emmanuel Kant
  • Titre original : The last Days of Emmanuel Kant
  • Auteur : Thomas De Quincey
  • Éditions : Éditions Ombres
  • Collection : Petite édition Ombre
  • Traduction et préface : Marcel Schwob
  • Date de parution : 1996
  • Nombre de pages : 91 p.
  • Illustration de couverture : Frans Masereel



Partager cet article :

Enregistrer un commentaire