ie Amer. Revue finissante - Seconde décharge - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Amer. Revue finissante - Seconde décharge

Pour ce second numéro, la revue Amer a choisi pour thème La domesticité : comme on peut le supposer, cette thématique a largement de quoi alimenter la littérature fin de siècle. Pour preuve, les nombreuses contributions et textes proposés : chourinage, fétichisme, femmes de chambres, sadisme, soumission, esclaves sexuels et autres amours bestiales, ce numéro fourmille de références sur la question. D’ailleurs, les milieux libres et « en-dehors » développés à la Belle époque par les anarchistes trouvent également leur place dans les pages de ce numéro (cf. entretien avec Céline Beaudet et Anne Steiner et Mort aux bourgeois de Jean-Marc Delpech). Encore une fois, la revue explore ici un terrain propice aux fantaisies de la littérature finiséculaire. Pourquoi se demandera t-on ? Eh bien, si le lien entre Jack l’éventreur, Nietzsche, Freud, et Sacher Masoch ne semble pas flagrant, leur point commun réside bien dans leur rapport à l’animal et la domesticité. Et on peut dire que cette dernière est largement multiforme...

S’il y a une chose que l’on peut affirmer à la lecture de ce second numéro d’Amer, c’est bien que domesticité rime avec décadentisme. A la fois indécents et parfois incongrus, les textes présentés ont de quoi satisfaire les plus curieux : de l’anecdote des courtes nouvelles comme Pauvre Tom d’Octave Mirbeau en passant par l’analyse du Journal d’une femme de chambre de Rachilde ou encore l’excellent texte de Ian Geay sur Le chourinage et son abîme, la revue présente un large éventail de ce qui peut se rapporter au sujet. Aussi écclectiques que puissent paraître les textes réunis dans ce numéro, il existe bien une ligne directrice : de l’écriture comme processus de domestication, de la morale des maîtres et celle des esclaves, de l’amour libre comme une forme de protestation contre le statut de valletaille, de l’antispécisme ou encore du bovarysme, tous ces sujets ont pour point commun la domesticité. Bien évidemment, ce thème est de fait lié à l’animal, mais il renvoie également à notre sexualité, à notre imaginaire, à nos frustrations et bien d’autres choses. Le rapport de force établi entre maître et esclave revêt diverses formes : s’il est vrai que nous sommes tous plus ou moins concernés par les aspects les plus déviants de la domesticité, peu d’entre nous se sentons visés par les pratiques ici exposées. Et c’est bien là tout l’intérêt de ce numéro car tout au long de la lecture, mon intérêt à curieusement glissé vers un certain voyeurisme. Pourtant, parmi les textes les plus osés ou les plus crus livrés ici, aucun n’est foncièrement choquant. Juste qu’ils sont susceptibles de nous rappeller à notre animalité... Bref, voici un numéro attrayant que je concluerai avec cette citation d’un extrait de La bête humaine d’Emile Zola, épigraphe du texte de Ian Geay sur Le Chourinage et son abîme :
Elle renversait son visage soumis, d’une tendresse suppliante, elle découvrait son cou nu à l’attache voluptueuse de la gorge. Et lui voyant cette chair blanche, comme dans un éclat d’incendie, leva le poing, armé du couteau. Mais elle avait aperçu l’éclair de la lame, elle se rejeta en arrière, béante de surprise et de terreur. - Jacques, Jacques... Moi, mon Dieu ! Pourquoi ? Pourquoi ? Et il abattit le poing, et le couteau lui cloua la question dans la gorge. p.5
Et en 4e de couverture les quelques rappels suivants :
  1. L’homme est une bête méchante et stupide
  2. La justice est une infamie
  3. L’amour est une cochonnerie
  4. Dieu est une chimère
Et enfin une dernière citation de Béatrice Dalle (si, si) :
Je suis quelqu’un de soumis à partir du moment où je décide à quoi je veux me soumettre. C’est une autre manière de dominer.
Sommaire :

Idées
Les deux morales par Nietzsche
L’esclave de Remy de Gourmont
Amour bestial par Peter Singer
Le journal d’une femme de chambre par Rachilde
Fragments anticilliaires
Artisses, philosophes et chieurs d’encre par le Père peinard

Interventions
Le Chourinage et son abîme par Ian Geay
Fétichisme et domesticité par Emily S. Apter

Entretien
Céline Beaudet et Anne Steiner

Poèmes et chansons
Les foetus de Mac-Nab
Réponse d’un voyou de Jules Jouy

Nouvelles
Pauvre Tom par Octave Mirbeau
Leurs Soirs par Jean Lorrain
Mademoiselle par Marie Laure Dagoit
Méchante par Lolita M’Gouni
Simulacre par Mademoiselle Anonyme
Souvernirs d’enfance par Sacher Masoch
Le lapin par Hugues Le Roux
Je n’ai aimé que toi par Marie Laure Degoit

Actualités
Lectures
Appel à contribution
La revue des revues
Le bovarysme par Stéphane Beau
Mort aux bourgeois par Jean-Marc Delpech
Sang d’encre
Chapardage
Rien n’est vrai tout est possible par Ian Geay
Maisons amies


  • Titre : Amer. Revue finissante # seconde décharge #
  • Editions : Les Âmes d’Atala
  • Date de parution : Mai 2008
  • Nombre de pages : 189 p.
  • Couverture : Photo de Sébastien Fantini de la série « Les quasimodogs »
  • ISBN : 2-914851-06-05


Partager cet article :

Enregistrer un commentaire