ie Murmure de soupirail - Patrice Dupuis - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Murmure de soupirail - Patrice Dupuis

Lorsqu'on essaie de se représenter un Murmure de soupirail, on imagine une faible lamentation venue d'un endroit inaccessible, sombre et froid. Tous soumis à cet imaginaire lié à la détresse, à la solitude ou à l'enfermement, les héros de ces quelques nouvelles, s'enferment dans un mutisme inexpliqué ou inexplicable. Les thèmes identifiés par l'éditeur dans la 4e de couverture, à savoir "déracinement, enfermement, création, exil (intérieur ou extérieur)", sont mis en scène dans des histoires faisant référence à l'art, au temps ou à la mémoire. Les destins tissés par Patrice Dupuis sont tristes, inattendus ou tragiques. Tel un "Murmure de soupirail", l'histoire des personnages de ce recueil accouchée dans l'indifférence, apparait comme une plainte presque muette à laquelle aucun confident ne vient prêter l'oreille. Rendant hommage à Primo Levi (cf. la dédicace de l'auteur) et à Stefan Zweig (cf. Mémoire d'une page blanche), Patrice Dupuis donne la vedette à des héros qui recèlent bien de secrets confiés à demi-mots...

Pas tape à l'oeil pour un brin, ce recueil paru ce mois-ci aux éditions de La Clef d'Argent, est à l'image de ses personnages, discret. Sa couverture sobrement illustrée par l'auteur n'attire pas l'attention. L'accroche est simple et lorsque l'on se plonge dans ses premières pages, on se demande bien où va nous mener l'auteur. On croirait même lire d'anodines nouvelles et c'est au moment où l'on s'y attend le moins, que s'opère brusquement un basculement du récit vers l'impensable. Même si l'on pressent des événements inattendus, l'effet de surprise reste total. On retiendra en particulier Bleu falaise, récit pour le moins déconcertant qui rappelle la bêtise grégaire abordée dans Le bacille d'Arnoud Galopin ou l'étude sur la psychologie des foules brillamment étudiée dans Le village des cannibales d'Alain Corbin. Quant à Mémoire d'une page blanche, elle fait clairement référence à Stefan Zweig à travers l'histoire de Ludwig Meisterlin. On découvrira le mensonge de Pierre sur la schizophrénie du temps dans La montre d'Héloïse ou la souffrance d'un homme atteint de locked-in-syndrome dans Le sarcophage. Si on a parfois l'impression que ces nouvelles ne sont pas toutes écrites par la même plume et que le recueil manque par conséquent d'unité, il n'en reste pas moins appréciable. Voilà donc un recueil qui semble au premier abord banal mais qui saura étonner les lecteurs de tout poil...

Le livre est disponible sur le site de l'éditeur à l'adresse suivante : http://clefargent.free.fr/mds.php. Vous avez par ailleurs la possibilité de vous le procurer sur Amazon via le lien suivant : Murmure de soupirail.

--------------------------------------------------

Table des matières
  • Le papillon de papier (Prologue)
  • Bleu falaise
  • La montre d'Héloïse
  • Mémoire d'une page blanche
  • Le sarcophage (Épilogue)
--------------------------------------------------

Le papillon de papier

A propos de la création artistique et de la perfection : nouvelle inspirée d'un conte chinois.

On devrait crever les yeux des peintres comme l'on fait aux chardonnets pour qu'ils chantent mieux. Pablo Picasso

--------------------------------------------------

Bleu falaise
Guillermo, ancien prisonnier de guerre refait sa vie avec Marie dans un village situé à flanc de falaise. Peintre de son état, il découvre un beau matin que les couleurs ont disparu. Seuls Marie et lui peuvent les voir. Tout bascule dans l'absurde lorsqu'ils sont accusés par la boulangère du village de commercer avec le diable.

L'art ne reproduit pas le visible; il rend visible. Paul Klee

--------------------------------------------------

La montre d'Héloïse
Ou le grand horloger du temps universel.
Horloge, Dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : "Souviens-toi" (...)
Souviens-toi que le temps est un jouer avide
Qui gagne sans tricher, à tous coups ! c'est la loi (...)

Charles Baudelaire

--------------------------------------------------

Mémoire d'une page
Ou l'histoire d'un juif errant : entre histoire et mémoire

Le poésie après Auschwitz est-elle possible ?
Theodor Adorno

--------------------------------------------------

Le sarcophage
Ou l'histoire d'un homme atteint de locked-in-syndrome

Il faut que le lecteur croie à une véritable maladie (...), à une maladie qui touche à l'essence de l'être et à ses possibilités centrales d'expression (...), une véritable paralysie. Une maladie qui vous enlève la parole, le souvenir, qui vous déracine la pensée.
Antonin Artaud

--------------------------------------------------

Dédicce de l'auteur
A la mémoire de Primo Levi.
A mon fils, pour qu'il se souvienne

  • Titre : Murmure de soupirail
  • Auteur : Patrice Dupuis
  • Éditeur : La Clef d'Argent
  • Collection : Kholekth
  • Date de parution : Septembre 2013
  • Nombre de pages : 118 p.
  • Illustration : Patrice Dupuis
  • ISBN : 979-10-90662-16-2

Partager cet article :

Enregistrer un commentaire