Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Le baiser de la mouche - Chris Simon


Perdre sa langue en embrassant un garçon, séduire une mouche à son insu, prendre une bouche au creux de sa paume, rencontrer une gnome dans son appart, prendre la ligne 60 avec des safous dans la poche, porter des chaussures en poissons ou mâcher ses ennemis avant de les mettre en bocal, l’univers poétique de Chris Simon est peuplé de rencontres surprenantes. Les sept nouvelles de ce petit recueil mêlant réalité et fiction, nous rappellent avec fantaisie que le quotidien est souvent fait de ces petites choses qui n’appartiennent qu’à chacun d’entre nous : des plus petits détails qui composent notre vie de tous les jours, aux idées fantasques qui ne manquent parfois pas de traverser nos esprits, la prose déconcertante de Chris Simon a ceci de particulier qu’elle mélange les deux mondes. A chaque page tournée, c’est une nouvelle surprise. Un peu comme si l’auteure avait cette facilité à mettre en mots, toutes ces idées loufoques que nous avons tous (ou pas), nourries un jour...

Fantaisie et poésie, tels seraient à mon sens, les caractéristiques les plus marquantes de ce recueil. Les scènes décrites dans ces nouvelles s’enchaînent très vite et le lecteur n’a pas le temps de réaliser ce qui lui arrive : il est véritablement happé dans un univers parfaitement loufoque où la frontière entre réalité et fiction s’est effacée. Personnellement, cette lecture m’a renvoyé à des pensées qui me traversent souvent l’esprit. Un peu comme un dialogue qu’on aurait avec soi-même à partir d’une scène réelle. J’ai donc beaucoup apprécié le ton de ces nouvelles car j’y ai retrouvé l’ambiance de certains de mes rêves éveillés où le morne et la morosité font enfin place à l’absurde et la fantaisie. Ceci dit, j'ai remarqué que Chris Simon était particulièrement attachée au thème de la bouche et de la possession, deux éléments communs à toutes les nouvelles. Peut-être pourra t-elle m’en dire plus sur ce point ? Quoiqu’il en soit, ma nouvelle préférée est Nature morte aux dorades parce qu’au fond, nous puons tous un peu des pieds chacun à notre manière... Voilà donc une lecture agréable et originale qui saura séduire les amateurs de tous poils, pour un peu qu’ils aient de l’imagination !

Je tiens à remercier l'auteure qui a eu la gentillesse de m’offrir cet ouvrage. Et je rappelle que Le baiser de la mouche ainsi que ses autres livres sont désormais disponibles au format ePub sur le site de Chris Simon.




Sommaire 
  • La langue de Laura
  • Le baiser de la mouche
  • Conscience de soi
  • La tour d’Apple
  • Les chauffeurs du 60
  • Nature morte aux dorades
  • Principe de réalité

Extrait :
La mouche réécrit. Je suis noire et têtue, je pue et je ponds, seulement, je vole et ma vue est kaléidoscopique. Je n’efface pas cette fois-ci. Je lui réponds. Je suis rose et timide, je marche sur deux pattes et je pète. La mouche rit, elle se frotte les pattes arrière de contentement. Je m’appelle Chris et je suis poète. La mouche me regarde longtemps à cause de son prisme. Puis elle se déplace sur l’écran de gauche à droite. Je m’appelle Noami. p.23. Le baiser de la mouche
Je reste scotchée à cette bouche. Son apparition au creux de ma paume est un événement aussi rare que le passage d’une comète oud’une éclipse... Je médite sur la terrasse. Aurais-je la main buccale comme d’autres ont la main verte ? p.36. Conscience de soi
Entre les cochons et les assassins, il y a un océan qui porte des chaussures. Ce jour est arrivé. Il faut partager nos souliers... Qui va marcher dessus ? Qui va marcher dessous ? Que décider ? p. 82. Nature morte aux dorades 

  • Titre : Le baiser de la mouche
  • Auteur : Chris Simon
  • Editions : Kirographaires
  • Date de parution : 15 mai 2011
  • Nombre de pages : 93 p.
  • Couverture : Brahim Metiba
  • ISBN : 2917680776



Partager cet article :

Enregistrer un commentaire