ie Maus. Un survivant raconte - Art Spiegelman - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Maus. Un survivant raconte - Art Spiegelman

Maus. Un survivant raconte d'Art Spiegelman raconte la vie de Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis polonais durant la seconde guerre mondiale et de son fils auteur de bande-dessinée. Artie enquête auprès de son père pour comprendre les raisons du suicide de sa mère. Mais au fur et à mesure de ses questions, il découvre un passé lourd d'épreuves. Biographie ou fiction, il est difficile de démêler la réalité de la fiction. Toujours est-il que cette histoire emprunte clairement à la biographie dees Spiegelman père et fils. La vision de la Shoah exposée dans cette BD est d’ailleurs originale : nous sommes loin du témoignage de certains livres dont le devoir de mémoire était le principal objectif (évidemment le premier titre qui vient spontanément à l’esprit est Si c’était un homme de Primo Levi). Au travers cette BD, Spiegelman règle à sa façon, des comptes avec ce père qu’il admire et déteste à la fois...

Navigant entre souvenirs et moments présents, ce récit propose un scénario des plus percutants. Malgré la période pessismiste évoquée, Art Spiegelman ne verse absolument pas dans le pathos et le dur Vladek en témoigne : son langage si particulier dénote un détachement étrange, comme si les événements racontés avaient eu lieu dans une autre vie. Artie est quant à lui partagé entre le respect pour son père et la rancoeur qu’il ressent envers lui : le portrait qu’on découvre dans Maus est d’ailleurs peu attachant. Et pourtant, l’on doit reconnaître que Vladek force le respect. En effet, des dénonciations, des rafles, du rationnement, de la faim et la peur, qu’il a subi sans exception, Vladek s’en est sorti avec dignité... Mais aussi avec amertume. Tout au long du récit, les sentiments d’Artie alternent entre admiration et colère. Et le lecteur est pris à parti malgré lui... C’est donc le signe d’une oeuvre passionante que je ne découvre que maintenant (merci d’ailleurs à ma copine Nath qui m’a offert les 2 tomes !) et que je recommande.

Par contre, pour ce qui est des graphismes, j’avoue ne pas accrocher avec le style. Les personnages campés par des animaux et le trait dur des dessins n’est pas pour me plaire. Ceci dit, c’est cette touche qui fait la notoriété de Spiegelman et reconnaissons-le, sa représentation de Hitler (voir ci-dessous) est des plus réussies.

Publiés aux USA par Pantheon Books, les chapitres 1 à 6 ont paru à l'origine sous une forme différente dans le magazine Raw de 1980 à 1985. 

Prisonnier en enfer (qui raconte le suicide de la mère d’Artie) a été publié dans le numéro 1 de Short Order Comix en 1973.


Enfin, pour découvrir Spiegelman et son oeuvre, rendez-vous sur son Facebook : http://www.facebook.com/ArtSpiegelman

Si vous souhaitez vous procurer le livre via Amazon, rendez-vous sur le lien suivant : Maus : un survivant raconte. 1, Mon père saigne l'histoire

Hitler par Art Spiegelman

  • Auteur : Art Spiegelman
  • Titre : Maus. Un survivant raconte (Volume 1)
  • Sous-titre : Mon père saigne l'histoire
  • Traducteur : Judith Ertel
  • Texte introductif : Marek Halter
  • Lettrage : d'Anne Delobel
  • Editeur : Flammarion
  • Date de parution de l'édition : 2002
  • Nombre de pages : 159 p.
  • Couverture : Maquette et illustration d'Art Spiegelman - Random House Inc. 1991


Partager cet article :

Enregistrer un commentaire