Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Folles nuits - Joyce Carol Oates

L'imagination, voilà un des talents indéniables de Joyce Carol Oates : la lecture de ces cinq nouvelles m'a certainement évoqué les rédactions que nous avions à rendre à l'école et elle m'a rappelé avec nostalgie mes propres travaux. Souvenez-vous de ces devoirs dont l'intitulé précisait : imaginez la fin de cette histoire. Oates adapte son écriture avec verve et inventivité au style littéraire de chaque auteur évoqué. Edgar Allan Poe, Emilie Dickinson, Mark Twain, Henri James et Ernest Hemingway, sont ainsi analysés sous la plume inquisitrice de l'américaine. Les destins imaginés de ces cinq grandes figures de la littérature américaine dégagent tous un parfum de mystère et de détresse qui m'a captivée. N'ayant jamais rien lu de Carol Oates, je me suis lancée dans cette lecture sans à priori et j'ai été prise au dépourvu :  ne connaissant que partiellement les auteurs disséqués, j'ai tout de même retrouvé dans chaque récit, la spécificité qui fait l'identité littéraire de chacun. On y trouve beaucoup de désespoir et d'ironie du destin. Démence, solitude, frustration sexuelle, détresse, maladie, dépression, Joyce Carol Oates dresse des portraits innattendus à la fois émouvants et repoussants.

L'on assiste dans Poe, Posthume ; Ou le phare à la fin d'un Edgar Allan Poe souffrant d'une extrême solitude et sombrant dans une démence peuplée d'étranges animaux. Ou nous découvrons dans EDincksonRepliLuxe, une étrange réplique androïde d'Emilie Dickinson acquis par un couple en mal d'amour et dont la présence fantomatique est des plus troublantes. Que dire encore de ce sosie  septuagénaire sexuellement dérangé de Mark Twain, dans Papa Clemens et Poisson-Ange 1906 ? Ou de ce vieux Henry James amoureux des jeunes soldats de guerre qu'il soigne dans Le Maître à l'Hôpital Saint-Bartholomew 1914-1918 ? Que penser enfin de cet Hemingway ressassant sans cesse les scenari de son suicide dans Papa à Ketchum 1961 ? Au travers de ces courts récits, Joyce Carol Oates nous dévoile cette part d'humanité qui a fait la particularité de chacun de ces 5 auteurs. Tantôt basant ses textes sur la biographie des auteurs, tantôt construisant ses histoires autour de leurs oeuvres, l'écrivain américain met en scène habilement les secrets de chaque écrivain avec de ces détails troublants qui font de ce recueil de nouvelles, une oeuvre à la fois riche et sombre.

Avant de lire Folles Nuits (titre inspiré d'un poème d'Emilie Dickinson), je conseille à tous de se pencher sur les biographies et bibliographies de chaque auteur pour mieux appréhender le talent Joyce Carol Oates.

Notes : 

Poe Posthumous ; or, The light House (Poe posthume ; ou le Phare) s'inspire du manuscrit d'une page, intitulé The Light House, trouvé dans les papiers d'Edgar Allan Poe après sa mort, le 7 octobre 1849 à Baltimore. Sous une forme légèrement différente, intitulé The Fabled Light House at Vina del Mar, The light House a été publié en 2004 dans une édition spéciale de MacSweeney's par Michael Chabon.

EDinckinsonRePliLuxe s'inspire généralement de la poésie et des lettres d'Emiliy Dickinson, et visuellement des photographies de Jérome Leibling dans The Dickinsons of Amherst (2001). Cette nouvelle a été publiée dans Virginia Quarterly Review à l'automne 2006.

Grandpa Clemens & Angelfish (Grand-Papa Clemens et Poisson-Ange, 1906) est une oeuvre de fiction qui s'inspire en partie, de passages de The Singular Mark Twain de Fred Kaplan ; de Mark Twain's Aquarium : The Samuel Clemens-Angelfish Correspondance 1905-1910, édité par John Cooley ; et de Papa : An Intimate Biography of Mark Twain by His Thirteen-Year-Old Daughter Suzy. (A sa mort en avril 1910, à l'age de soixante-quinze ans, Samuel Clemens laissa une fille, Clara. Cette dernière finit par sa marier et eut une fille, l'unique descendante de Samuel Clemens, qui se suicida en 1964).

The Master at the St Bartholomw's Hospital, 1914-1916 (Le Maître à l'Hôpital Saint Bartholomew, 1914-1916) est une oeuvre de fiction s'inspirant, en partie, de passages des Carnets de Henry James (Paris Denoël, 1984) ; et de Henry James : une vie de Leon Edel (Paris, Seuil, 1990). The Master at St Bartholomew's Hospital, 1914-1916 est paru dans Conjuction au printemps 2007.

Papa at Ketchum, 1961 (Papa à Ketchum, 1961) est une oeuvre de fiction inspirée par des passages de Hemingway, de Kenneth S. Lynn (Paris, Payot, 1990), et d'Histoire naturelle des morts d'Hemingway, brièvement cité. Papa at Ketchum est paru dans Salmagundi à l'été 2007.

Dédicace de l'auteur : "Pour Joyce et Seward Johnson"

Auteur : Joyce Carol Oates
Titre : Folles nuits
Titre original : Wild nights !
Edition : Philippe Rey
Année de parution : 2011
Traducteur : Claude Seban
Nombre de pages : 233 p.
Couverture : Conception graphique. Maurice Coriat
Partager cet article :

Enregistrer un commentaire